PROGRAMME HÔPITAL AU NORD ET SUD-KIVU : APPROCHE D'AUTONOMISATION DES STRUCTURES SANITAIRES

LE CHOLERA AU SEIN D’AUTRES CONTAGIONS

 

Les 12 zones de santé où le choléra est endémique avec plus de la moitié des cas de choléra enregistrées en RDC sont localisées dans les Provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et le Katanga. En plus du choléra déclaré dans une zone, il s’est observé quelques cas de la typhoïde qui accompagnent ceux de la malaria.

Des structures sanitaires dans le Nord- Kivu, Sud-Kivu et Nord-Katanga connaissent de problème d’accès au chlore pour la désinfection des plaies, pour le lavage des vêtements agents sanitaires, des draps de lits, nettoyage de murs et pavements, nettoyage de latrines d’une part et d’autre part à la potabilisation de l’eau de consommation.

C’est dans cette optique qu’Antenna, à travers sa représentation en RDC – MajiMaisha Antenna (MMA) et grâce aux résultats satisfaisants de l’approche WATA dans les structures sanitaires au Burkina Faso par Baobab-Antenna, voudrait s’imprégner de la situation en vue de trouver de une place d’adaptation de ladite technologie en RDC. Ceci par l’appropriation de l’approche par les différents partenaires œuvrant en WASH/Santé dans les structures sanitaires dans le but de les rendre autonomes en production locale du chlore liquide à partir des électrolyseurs WATA.

PROGRAMME « HÔPITAUX »

 

  1. Documentation sur la problématique des désinfectants dans les structures sanitaires au Nord et au Sud-Kivu.
  2. Restitution au niveau des Directions Provinciales de la Santé dans les deux provinces suivi de l’identification de quelques structures pour la phase d’adaptation de l’approche WATA : autoproduction du chlore liquide pour la désinfection « contribution à l’amélioration de l’hygiène hospitalière ».
  3. Mise en place de l’approche WATA dans les structures sanitaires.

Les besoins en chlore liquide comme désinfectant et produit de potabilisation de l’eau dans les hôpitaux ont été évalués en fonction de plusieurs paramètres dont la moyenne mensuelle de nombre de malades, de nombre d’accouchements, de nombre de cas de chirurgies, de nombre de blocs à nettoyer etc. La surveillance des cas de plaies infectées dans les formations sanitaires et des espaces non désinfectés a amené à comprendre que les dilutions ne sont pas faites – pour les uns – selon les normes.

Avec la présence d’Antenna en RDC, MajiMaisha réaffirme sa collaboration avec le Ministère de la Santé pour accompagner les utilisateurs des électrolyseurs dans les structures de santé.

Les partenaires, qui considèrent que les moyens investis pour apporter les désinfectants importés vers les formations sanitaires sont de loin grands par rapport à la mise en place de la stratégie d’autonomisation des structures, sont ainsi vivement incités à s’approprier la technologie WATA.

RÉSULTATS

 

  • Obtention d’une base fondamentale pour l’adaptation du programme « Hôpitaux » dans les structures sanitaires de la RDC et Grâce à l’appui d’ATG, les électrolyseurs WATA ont été rendus disponibles pour les hôpitaux (Au Nord et Sud-Kivu) Installation progressive des WATA au Nord-Kivu (Hopital Général Provinciale de référence, Hopital Général de Référence Charité Maternelle, Hôpital Général de référence de Kirotshe, Centre de Santé de référence de Vitshumbi) et au Sud-Kivu (Hôpital Général Provincial de référence, Hôpital Général de référence de Fomulac, Hôpital Général de référence d’Uvira, Hôpital Général de référence de Walungu).

NOMBRE DE BÉNÉFICIAIRES

 

  • Programme « Hôpitaux » : environs 2 108 362 personnes

 PERSPECTIVE

 

D’ici 2020, MajiMaisha-ANTENNA / RDC aura contribué à la lutte contre les maladies hydriques par une réduction de la mortalité et des maladies nosocomiales grâce à l’amélioration de l’hygiène hospitalière dans les structures sanitaires en RDC. En plus de ces huit structures dans lesquelles la production locale du chlore liquide par les WATA est déjà effective, huit autres structures en phase d’identification seront bénéficiaires et vont donc être autonomes d’ici janvier 2017.

PARTENAIRES

  • Ministères Provinciaux de la santé (Nord-Kivu et Sud-Kivu)
  • Office Congolais de Contrôle (Branche du Ministère de l’économie)
  • Service National d’Hydraulique Rural (SNHR)

BUDGET

  • Budget annuel estimé : 98’633 CHF
  • Durée de projet : 2014-2020

CONTACT