Projet santé mentale

Prise en charge et pronostic des personnes avec troubles psychotiques

Parmi les plus démunis d’une population démunie se trouvent les personnes avec des maladies psychiques. Si les problèmes mineurs sont souvent pris en charge avec des moyens locaux (proches, guérisseurs, instances religieuses, etc.), les problèmes graves ne trouvent pas de solution et les malades sont souvent victimes d’abus et de mauvais traitements. De plus, des problèmes comme la psychose et la schizophrénie touchent habituellement des adolescents ou de jeunes adultes, qui se trouvent ainsi gravement invalidés pour leur vie entière et représentent un poids pour la communauté.

Un outil : le dialogue de crise

Antenna Technologies est le partenaire d’une étude sur l’évaluation d’un outil visant à améliorer la prise en charge et le pronostic des patients avec troubles psychotiques.

Cet outil est ce qu’on a pu faire de plus léger et transportable puisqu’il est basé sur le pouvoir des mots. Un ensemble de propos précis, d’usage transculturel, développés à partir de l’observation de centaines de malades, propos dont la maîtrise peut être enseignée à des responsables locaux. Cet outil a été élaboré par un groupe de psychiatres, psychologues, infirmiers en psychiatrie et amélioré en fonction des remarques de patients et d’études cliniques conduites avec une centaine d’entre eux.

Le « Dialogue de Crise » est tiré notamment des acquisitions récentes en neurosciences et de leurs applications en psychiatrie clinique. Cette nouvelle approche sert à aider la prise en charge respectueuse des personnes avec des problèmes psychiques graves. Elle s’inscrit dans un soutien global au système de santé, dans le sens qu’elle sert aussi à aider les malades et leurs proches à prendre en charge la maladie sans la stigmatiser, à accéder aux médicaments indiqués, etc.

L’objectif général est une sortie rapide de la crise psychotique, une diminution des rechutes et une meilleure autonomie des patients dans la vie quotidienne.

Téléchargez le dialogue de crise

Une méthode transculturelle

Un des intérêts de la méthode proposée est d’être utilisable avec des moyens limités dans tous les contextes socio-économiques. Une étude pilote a été effectuée en Suisse (Yverdon et Genève) pour fournir une estimation des effets de la nouvelle méthode. Les résultats ont été encourageants et semblent apporter une diminution du traumatisme lié à la survenue de la psychose et un retour accéléré vers une vie normale. Les patients recevant le Dialogue de crise évoluent très positivement pendant les 10 jours qui suivent leur admission. Depuis 2011, la méthode « Dialogue de Crise » a été utilisée à Palau (Asie-Pacifique) et depuis quelques mois elle disponible en langue arabe.

Partenaires

  • Hôpital Universitaire de Genève, Marco Merlo et Maryse Badan-Bâ
  • Centre Psychiatrique du Nord VD, Yverdon
  • Haute Ecole Cantonale de la Santé, HECV Santé, Lausanne
  • Haute Ecole de la Santé La Source, HEdS-La Source, Lausanne
  • Institut Universitaire de Médecine Sociale et Préventive, Lausanne
  • Gilles Bangerter
  • Alexia Stanzos

Financement par le Fond National de la Recherche Scientifique, la Loterie romande, la Ville de Genève et des personnalités de la psychiatrie et de la santé publique.

Documents recherches et publications