Scaling-up SAFE WATER

« Scaling up safe water » : diffusion de méthodes de traitement de l’eau à grande échelle

Depuis mars 2015, Antenna Technologies a lancé, avec le soutien de la Direction du Développement et de la Coopération suisse (DDC) et de l’organisation hollandaise, Aqua for All, le programme « Scaling up Safe Water Phase 2 », qui promeut le passage à l’échelle d’entreprises sociales délivrant des solutions et des services favorisant l’accès à l’eau potable pour tous en Asie et en Afrique.

Sur la lancée de la première phase (2010-2014), l’objectif est de continuer de soutenir et développer des modèles économiques viables autour de méthodes de traitement de l’eau telles que la filtration ou la chloration. Six entreprises sociales en Inde, Guinée-Conakry, au Népal, Cambodge et Pakistan sont intégrées dans ce programme et soutenues dans leurs activités de marketing social pour la distribution de ces solutions pour tous et notamment les populations les plus défavorisés. En parallèle, grâce au soutien de nos partenaires IRC et FANSA, différentes activités de promotion du droit humain à l’eau potable au sein du secteur public permettront d’améliorer la compréhension de l’accès à l’eau potable pour tous.

Les objectifs sont les suivants :

  • Contribuer à la réalisation progressive du Droit Humain à l’Eau, notamment par l’intégration des entreprises sociales locales dans la stratégie nationale.
  • Continuer de soutenir les activités de marketing sociales, les activités génératrices de revenus autour de la production locale de traitement d’eau à domicile.
  • Fournir une solution autonome et durable pour le traitement de l’eau de boisson au niveau des ménages et des populations les plus pauvres, grâce à la production rentable et locale de chlore et/ou de filtres céramiques.
  • Documenter et capitaliser les expériences et les leçons apprises afin de les reproduire dans d’autres pays; l’objectif étant à terme de pouvoir répliquer des options sous la forme de franchise.
  • Préparer et entrer dans la phase de « passage à l’échelle » sur la base du savoir-faire acquis et des enseignements tirés, mais également de l’intégration de ces programmes dans les politiques régionales ou nationales.
  • Durée du programme :2015-2018
  • Budget total :Antenna, DDC, Aqua for all, IRC, FANSA: 2 300 000 CHF
  • Impact :1 800 000 bénéficiaires/clients
  • Contact Antenna :Fanny Boulloud

En savoir plus :

  • Projet en Inde avec nos partenaires Development Alternatives et SpringHealth
  • Projet au Népal avec nos partenaires ECCA et MinErgy
  • Projet au Cambodge avec Hydrologic

Nos modèles économiques

Notre solution WATA associe sensibilisation aux mesures d’hygiène, formation technique et création d’un modèle économique basé sur la production et la vente d’hypochlorite de sodium et d’eau chlorée.

Notre objectif est de faire du traitement de l’eau une activité rentable pour les communautés des pays en développement, lorsque cela est possible. A long terme, la production et la vente du chlore et/ou de l’appareil et de leur formation devraient créer une activité génératrice de revenus pour la population locale et assurer leur autonomie pour le traitement de l’eau.

La mise à disposition gratuite ou subventionnée de systèmes de traitement de l’eau aux points d’utilisation (POU), tels que le chlore, n’a pas seulement engendré une distorsion du marché, elle a aussi généré la fausse idée selon laquelle il vaut mieux recevoir qu’acheter les systèmes de traitement de l’eau aux POU. Ainsi, Antenna ne distribue pas, mais vend les WATA à un prix abordable et réinvestit les bénéfices dans la recherche et la fabrication des appareils.

Les options de vente de chlore et de l’appareil Wata

En fonction du contexte, les partenaires vendent le chlore produit en flacons, des bouteilles d’eau chlorée ou des services de chloration et de désinfection. Il est possible de vendre :

  • les services de chloration (désinfection de l’eau)
  • les flacons de chlore ou de bidons et bouteilles d’eau chlorée (et donc potable)
  • les appareils WATA eux-mêmes pour la mise en place de programme de désinfection (programme hôpitaux)
  • des formations à la production de chlore

Acteurs pour le marketing social et la diffusion

La réussite des projets liés au chlore dépend largement des personnes et des institutions engagées dans le processus de diffusion. Par exemple, nous avons découvert que les écoles, les centres de santé et les femmes sont des acteurs importants dans la sensibilisation aux questions relatives à l’eau potable et dans la diffusion des messages clés sur le chlore.