COVID 19 : Approvisionnement Alimentaire d’Urgence

Contexte

Au printemps 2020, l’ONG Oxfam alerte sur la grave crise alimentaire en devenir en Afrique de l’Ouest. La crise sanitaire mondiale liée au Coronavirus vient s’ajouter aux problèmes d’insécurité et de sécheresse qui touchent la sous-région. Se basant sur des estimations de la CEDEO, Oxfam craint que cette crise alimentaire menace de famine 50 millions de personnes. Les causes de cette crainte sont la difficulté d’accès et une hausse des prix, autant des produits alimentaires que des intrants agricoles. Ces phénomènes sont liés aux mesures prises par les gouvernements (confinement, couvre-feux, transport limité), couplé aux fermetures des frontières et à la crise économique globale.

Dans la région de Yako, province du Passoré, où la Fondation Antenna est présente avec une ferme agroécologique didactique, le danger est principalement lié à une difficulté d’approvisionnement en denrées alimentaires importées et en intrants agricoles pour la production locale. Une production suffisante durant l’hivernage 2020 est donc cruciale pour limiter les risques de famine dans la région durant l’année 2020. L’accès limité aux intrants agricoles (principalement semences/engrais) risque d’en entraver la réussite avec des conséquences dramatiques. Les populations particulièrement à risque sont les déplacés des conflits du Nord du pays installés dans la région du Passoré. Ces populations seront les principaux bénéficiaires de cette action humanitaire.

Action

L’Unité AgroEcologie, en collaboration avec son partenaire ingénieur agronome et pédologue Kalifa Zida, prépare une action pour faciliter l’approvisionnement en intrants (semences et engrais) des producteurs les plus démunis de la région. Une enquête terrain est en cours de réalisation pour identifier 100 producteurs aux moyens limités, intéressés par l’achat des intrants à prix bradés. Une cargaison d’intrants de bonne qualité sera achetée dans la capitale Ouagadougou, transportée, puis stockée en ville de Yako. De mi-mai à mi-juin, ces intrants seront vendus aux producteurs choisis à un prix 30 % en dessous du prix d’achat. Les 30 %, ainsi que les coûts opérationnels, sont pris en charge par l’Unité AgroEcologie de la Fondation Antenna au titre d’opération humanitaire dans le contexte du COVID-19.

La quantité d’intrants vendue permettra l’assolement et la fertilisation adaptée de 100 hectares en maïs (10 ha), mil (20 ha), sorgo (30 ha) et niébé (40 ha). Les quantités suivantes d’intrants seront déplacées:

  • 200 kg de semences de maïs
  • 120 kg de semences de mil
  • 240 kg de semences de sorgo
  • 480 kg de semences de niébé
  • 3’500 kg d’engrais NPK
  • 3’000 kg d’urée

Les intrants seront vendus en kit contenant les semences des 4 espèces et les engrais nécessaires pour 1 ha au maximum. Le kit pour 1 ha coûtera 24’000 CFA (CHF 38.50) et contiendra :

  • 2 kg de semences de maïs
  • 4 kg de semences de sorgo
  • 2 kg de semences de mil
  • 8 kg de semences de niébé
  • 35 kg d’engrais NPK
  • 30 kg d’urée

Ces quantités permettent d’approvisionner un minimum de 100 producteurs. En cas d’achat pour une surface plus petite, le producteur ne pourra pas acheter plus d’engrais que la quantité recommandée pour cette surface. A partir d’une surface de 2000 m2, l’achat devra obligatoirement contenir plusieurs espèces. A chaque achat, une recommandation sur l’utilisation des intrants sera réalisée, notamment sur la nécessité d’utiliser l’engrais minéral en parallèle d’un apport organique (fumier, compost).

Impact

L’objectif principal de participation à la réduction de la crise alimentaire et famine liées à la crise du coronavirus sera atteint par une production sur les 100 hectares de 185 tonnes de grains. En comparaison avec la production habituelle de la région avec intrants de moindre qualité et en quantité insuffisante, il est estimé que cela représente 80 tonnes de production supplémentaire, permettant de nourrir environ 25’000 personnes, soit un dixième des habitants du Passoré. Les producteurs les plus démunis bénéficiaires de l’action auront une récolte suffisante pour leurs besoins et pourront vendre les excédents.

De surcroît, l’action permettra d’effectuer une courte sensibilisation sur l’utilisation sensée des intrants agricoles auprès de 100 à 150 producteurs de la région. Elle permettra de promouvoir des variétés de céréales et de niébé à haut rendement. Les variétés sélectionnées ne sont pas hybrides, afin de permettre aux producteurs d’utiliser la semence les années suivantes et de ne plus dépendre des distributeurs de semences industrielles.

Pour terminer, l’action permettra de nouer des contacts entre les producteurs de la région et la ferme agroécologique didactique de la Fondation Antenna et de les intéresser aux pratiques agroécologiques démontrées sur le site.

Budget

Plan de financement